cancel
Showing results for 
Search instead for 
Did you mean: 

Call of Duty et la Seconde Guerre mondiale : un peu d’histoire

Cette année, Call of Duty: WWII marque le grand retour de la série à ses racines. En attendant d'en savoir plus sur le nouveau jeu, revenons sur l’histoire passionnante des épisodes de Call of Duty consacrés à la Seconde Guerre mondiale.

By Alexis Démurger on April 24, 2017 PR Specialist
Level 13

Édité en 2003, le tout premier Call of Duty se déroulait à l'époque du conflit le plus brutal de l'Histoire de l'humanité. Il a donné naissance à l'une des séries les plus populaires de notre époque, proposant aux joueurs de participer à de nombreuses guerres à différentes époques. Aujourd'hui, nous sommes fiers d'annoncer que Call of Duty revient à ses racines avec Call of Duty: WWII.

CoD1_logo.png

Call of Duty

Développé par Infinity Ward, cet épisode marqua le point de départ de la série. Grâce à l'importance qu'il accordait à la représentation d'une section de soldats au grand complet, Call of Duty se donnait comme ambition d'illustrer la phrase "dans une guerre, personne ne se bat seul". Accompagnés de leurs frères d'armes, les joueurs pouvaient ainsi partir au combat avec comme toile de fond les batailles du Débarquement et des jours qui ont suivi.

Call of Duty introduisait des concepts qui allaient devenir des éléments récurrents de la série, par exemple les alliés gérés par l'IA, ainsi que les effets visuels et sonores qui simulaient la sensation déstabilisante entraînée par une explosion proche. Le jeu reçut un accueil critique unanimement positif, et gagna notamment le prix du Jeu de l'année de l'Academy of Interactive Arts and Sciences.

Call of Duty commence en 1944, au plus fort de la guerre, catapultant le joueur dans plusieurs campagnes, à différents rôles et dans différents uniformes des forces alliées. Le jeu débute avec la campagne américaine, plaçant le joueur dans les bottes d'un membre du 506e régiment d'infanterie parachutiste en entraînement, la veille du Jour J. Parachuté en Normandie, il rejoint une unité combinée et commence à repousser l'ennemi à travers la France.

La campagne britannique vous permet d'incarner le sergent Evans de la 6e division aéroportée, lui aussi catapulté en plein Jour J, aux premières heures du 6 juin 1944. Evans rejoint finalement le capitaine Price de la 6e division aéroportée, personnage connu pour être apparu dans plusieurs épisodes de la série par la suite, et grand-père du capitaine Price de Modern Warfare. Evans mène la bataille aux côtés de ses compagnons en France, sur un navire de guerre allemand, puis finalement en Allemagne, où il participe à diverses missions décisives.

Quant à la campagne russe, elle vous projette en pleine bataille de Stalingrad, entre les mains du soldat russe Voronin. Prenant place à Stalingrad puis sur la Place Rouge, avant de partir en direction de Berlin, le jeu vous permettait de prendre les commandes d'un tank, d'éviter les tireurs d'élite et finalement de rejoindre la 150e division d'infanterie pour participer à l'assaut sur le Reichstag, le 30 avril 1945.

COD UO FrenchLogo.png

Call of Duty: La Grande Offensive

La Grande Offensive était la première extension de Call of Duty, publiée en 2004. Disponible sur PC, elle permettait aux joueurs de revenir sur les campagnes américaine, britannique et russe, mais avec d'autres groupes de soldats, le tout dans quelques-unes des plus célèbres batailles de la Seconde Guerre mondiale : celles des Ardennes et de Koursk, et la campagne de Sicile.

Tout en prolongeant le jeu de base et en présentant le conflit d'un peu plus près, La Grande Offensive ajoutait des fonctions qui allaient elles aussi devenir récurrentes dans Call of Duty, dont la possibilité de sprinter et d'armer ses grenades avant de les lancer. Le jeu proposait également des véhicules à piloter et des cartes beaucoup plus vastes en multijoueur.

COD  LogoFR.jpg

Call of Duty: Le Jour de gloire

Call of Duty: Le Jour de gloire est sorti en 2004, quelques mois seulement après La Grande Offensive. Débutant sur le front soviétique, il proposait de contrôler le soldat Aleksandr Sokolov, de l'Armée Rouge, à Stalingrad. Plus loin, le jeu passait à la campagne britannique avec Edward Carlyle et son unité en Afrique du Nord, puis à la campagne américaine avec le lieutenant Chuck Walker de la 1re division d'infanterie, alors que les Alliés essaient de se regrouper après l'échec de l'opération Market Garden.

CoD2_logo.png

Call of Duty 2

La sortie de Call of Duty a été suivie par celle de Call of Duty 2 en 2005, marquant le retour d'Infinity Ward au développement. Cet épisode reprenait le contexte de la Seconde Guerre mondiale, plaçant une nouvelle fois le joueur dans les uniformes de plusieurs soldats des armées américaine, britannique et soviétique, pour combattre sur le front aux côtés de leurs frères d'armes.

Les nouvelles missions se déroulaient notamment lors de l'invasion de la Normandie et de la bataille de Stalingrad et permettaient de partir en Afrique du Nord pour participer à la bataille d'El Alamein, un tournant pour la 8e armée britannique et les Alliés. Le paroxysme était la traversée du Rhin par les Américains et le début de l'invasion de l'Allemagne.

Call of Duty 2 marquait le retour du capitaine Price et prolongeait grandement les campagnes britanniques du premier Call of Duty et de La Grande Offensive. Price sert ici en tant que commandant alors que le joueur incarne le sergent John Davis de la 7e division blindée en Afrique du Nord.

COD_BR1_logo.png

Call of Duty 2: Big Red One

Call of Duty 2: Big Red One était le tout premier épisode développé par Treyarch, publié en 2005. Pour la première fois dans un Call of Duty, le système de jeu se concentrait sur un seul et unique groupe, la 1re division d'infanterie américaine, surnommée "Big Red One" du fait du chiffre 1 rouge tissé sur leurs uniformes.

Dans ce jeu, le joueur prenait le contrôle du soldat Roland Roger de la compagnie Fox de la 1ère division lors de batailles en Afrique puis en Allemagne, et qui était promu caporal puis sergent au cours de l’aventure. L'histoire se déroulait pendant des combats historiques tels que la bataille d'Oran, l'opération Husky et le Débarquement.

Bien que le joueur incarnait Roger pendant la plus grande partie du jeu, l'histoire se concentrait sur les relations entre ses compagnons et lui. Il était possible de les voir vieillir, être promus et, parfois, ne pas revenir d'une mission.

COD3 logo FR.png

Call of Duty 3 : En Marche vers Paris

Treyarch fit son retour en 2006 pour développer Call of Duty 3 : En Marche vers Paris. Le jeu se centrait sur les événements ayant suivi l'avancée des Alliés après le Débarquement, et suivait une campagne unique de grande ampleur voyant les forces combattre pour reprendre la France. Les joueurs incarnaient des soldats des armées américaine, britannique, canadienne et polonaise dans différentes missions racontant les victoires des Alliés et leurs contre-attaques.

Présents dans Call of Duty: La Grande Offensive, le sergent James Doyle et le commandant Gerald Ingram, membres du Special Air Service, faisaient leur retour dans Call of Duty 3 : En Marche vers Paris. Le jeu ajoutait également des sections de combat rapproché et voyait l'introduction de classes dans le mode multijoueur.

COD_WAW_logo.png

Call of Duty: World at War

En 2008, la série se propulsa dans un théâtre de combat totalement nouveau de la Seconde Guerre mondiale avec Call of Duty: World at War, développé par Treyarch. World at War se concentrait à la fois sur le Pacifique et sur le front de l'Est, en suivant les campagnes américaine et soviétique.

Lors des missions américaines, les joueurs incarnaient le soldat Miller lors de la bataille de Peleliu et de celles qui ont suivi, tandis que les missions soviétiques prenaient place lors de la bataille de Stalingrad avec le soldat Dmitri Petrenko et le sergent Viktor Reznov, des noms bien connus de ceux qui ont joué à la série Black Ops.

C'est également cet épisode qui a révélé au monde les zombies façon Treyarch. À l'origine inclus en tant qu’Easter Egg, ce mode fut grandement amélioré grâce aux packs de cartes conséquents de World at War.

COD_WWII_logo.png

Call of Duty: WWII

Cette année, Sledgehammer Games rejoint à son tour la longue tradition des Call of Duty se situant lors de la Seconde Guerre mondiale. Près de dix ans plus tard, Call of Duty: WWII renouera avec les origines de la série. Nous avons hâte de vous en parler plus en détail, alors ne manquez surtout pas la présentation qui aura lieu en direct le 26 avril à 19 heures (heure de Paris). Vous avez intérêt à être là, soldat.

 

Pour en savoir plus sur Call of Duty: WWII, consultez CallofDuty.com/WWII et suivez @CallofDuty et @SHGames sur Twitter.

Comments

Related Articles

v